AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

JOHANNA - "Ce que nous avons ici, c'est un manque cruel de communication voyez-vous."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Bienvenue en Enfer


GOD MOMAN Keep calm and kills zombies



Voir le profil de l'utilisateur
Infos de base

Profession : Vice présidente
INSCRIPTION : 27/03/2015
SOS : 243
Localisation : Washington D.C
Fiche RPG
I want to survive
Compétences:
Inventaire:
MessageSujet: JOHANNA - "Ce que nous avons ici, c'est un manque cruel de communication voyez-vous." Mar 7 Avr - 17:38


Johanna Winkler




ÂGE : 40 ans LOCALISATION ACTUELLE: Aux abords de Washington essayant de sortir de  cette ville infesté de rôdeurs  ◭ ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE AVANT L'EPIDEMIE: Vice-présidente, désormais elle se retrouve en cavale avec un militaire qui lui a miraculeusement sauver la vie durant une émeute alors qu'elle tenté de se mettre à l'abris avec son fils et sa belle-fille - qui est enceinte-. ◭ SITUATION AMOUREUSE/FAMILIALE : Actuellement veuve, son mari étant décédé. Avant l'épidémie, Johanna vivait dans un grand appartement, non loin de son fils ◭ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro ◭ TRAITS DE CARACTÈRE : Fonceuse, sarcastique, à des tendances autoritaire - en partie à cause de sa position- aimante, protectrice, diplomate, méfiante ◭ AVATAR : Jessica Chastain ◭ GROUPE : ici ◭


Vos manies, habitudes

votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici

L'inventaire

2 pulls 2 tee-shirt 1 jean 1 veste 1 trousse de secours 1 bouteille d'eau 2 photos - son fils et son défunt mari Un couteau

Vos points faible

N'a jamais toucher à une arme votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici

Vos points fort

Rapidité, elle a toujours adoré faire de la course à pieds sa persévérance son optimisme, même dans les pire situations son caractère bien trempé votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici votre réponse ici


Le joueur

Pseudo: Misery mind Age: 24 ans Fréquence de connexion: Tout les jours pour l'instant Comment as-tu connu le forum ? Par Kieren/Virginie, mon fiston :p Autre chose ? KEEP CALM AND KILL ZOMBIES POWAAA Môman in the place :p






L'épidémie vient tout juste d'être annoncé dans les médias, comment vivez-vous cette situation ?

En tant que vice-présidente des Etats-unis, je me dois de garder mon calme - je me dois de montré l’exemple - Mais ne nous voilons pas la face, cette situation nous inquiète tous et encore un peu plus dans les « coulisses » de notre grande nation. Passant le plus clair de mon temps au téléphone, a assister à des réunions, aller rendre visite à des chercheurs, tentant d’épaulé notre président au maximum. Ce n’est pas facile tout les jours, mais nous devons organiser un plan de secours pour nos citoyens américains. La panique des américains, les pillards son notre plus grande inquiétude. Ne dit-on pas que l’homme est son plus grand ennemi ?

En tant que mère, je suis réellement inquiète, encore plus lorsque je sais que mon fils est médecin. - De plus sa femme est enceinte de mon/ma petit/petite filles- Il est alors au première loge pour être éventuellement toucher par le virus. Virus, dont nous ne connaissons pas encore la provenance. Il faut savoir qu'ils sont les derniers membres de ma famille encore vivant, mon mari étant décédé, depuis plusieurs années maintenant.


Lorsque vous avez appris la nouvelle, que faisiez-vous ? Avec qui ?

Lorsque j’ai appris la nouvelle, je me trouvais dans mon bureau avec mon assistante Beth Dawkins. Nous travaillons sur mon futur communiqué de presse. C’est là que le colonel était arrivé en trombe dans mon bureau, s’était emparé de la télécommande, happant sur la principal chaine d’information du pays. Un groupe de 20 personnes, surement des clandestins avaient été découvert dans un conteneur, littéralement transformé. Des policiers avaient eu le malheur d’ouvrir la porte, ils s’étaient alors fais dévoré par ses choses.

Si vous tombez nez à nez face à un rôdeur, que feriez-vous ? Combien de personnes contaminées avez-vous tuées ? Et comment ? ( si vous avez déjà eu l'occasion)  Pour quelle raison ? 7 lignes mini.

Si j’ai le malheur de tomber sur un rôdeur je pense que je mettrais de côté ma peur, surtout s’il est question de protéger la famille et ceux que j’aime. Bien qu’ils furent des humains avec une conscience, désormais ils ne sont que des amas de chaire dénuée de sentiments humains, ne souhaitant qu’une chose : Manger. Heureusement je n’en ai pas encore eu l’occasion, je suppose qu’un de mes gardes du corps sans chargerai pour moi vu mon statut. Mais sachez que je n’hésiterai pas s’il le fallait. Pour ce qui est de « comment je m’y serais prise. Aucune idée, sincèrement. Je n’ai pas d’atout particulier hors mis une mémoire photographique impressionnante et un corps assez athlétique parait-il. alors si vous insistez sur le « comment » je suppose avec une arme, mais laquelle …cela reste à voir.

Vous voyez deux personnes qui fuient car 3 rôdeurs les poursuivent, que faites-vous ?

Si je peux, j’irai les aidées bien entendu. Après tout les grands électeurs d’Amérique m’on élu pour quelque chose non ? Alors oui, je fais peut-être partie du gouvernement Américains mais je ne ressemble pas au portrait que font les journalistes sur ma personne. On m’appelle dans le milieu politique « le dragon rouge » ou encore « la tornade rousse » et pour finir «  la rigide » . Mais tout ceux qui me côtoient et me connaissent personnellement vous diront que je suis aussi douce que je peux l’être, seulement de temps à autre mon statut demande d’être calculatrice, froide, méfiante et pour finir sans scrupule.


VOTRE HISTOIRE



AVANT L'EPIDEMIE Avant l'épidémie, ma vie consistait principalement à assister le président des Etats-unis, à assister à des réunions professionnel, gala de charité, soirée mondaine, diplomatique ou encore présider le Sénat tout en remontant les bretelles des différents sénateurs pour qu'ils fassent correctement leurs jobs. J'étais veuve depuis quatre ans environ - il me semble (Je ne compte désormais plus les années qui me séparent de la perte de mon défunt mari) - Ma vie sentimentale fut en suspend durant toutes ses années jusqu'à aujourd'hui, n'ayant pas le temps pour une romance quelconque avec un homme. Je m'occupai de mon fils, prenant régulièrement de ses nouvelles et de celle de sa femme - récemment tomber enceinte pour mon plus grand bonheur. Mais aujourd'hui tout est différent.

LE COMMENCEMENT Elle se trouvait dans une salle de l'aéroport de Washington, impossible de se concentrer, trop inquiète qu'il arrive quelque chose à son fils et à sa belle-fille. Son sac contenant l'essentiel était prêt, voilà plusieurs heures maintenant. Chaque membre du gouvernement devait être enfermé dans cette salle. Tous avec leurs téléphones satellite à la recherche d'informations diverses et variées. Son assistante Beth Dawkins s'afférer autour d'elle lui présentant des dizaines de papiers, lui expliquant la marche à suivre, le plan de vol. Mais son regard, ses pensées étaient bien loin. Son regard s'était arrêté sur le général Cusco, il parlait d'une stratégie de replis et de la protection des différents membres du gouvernement. C'est ainsi qu'elle apprit, qu'un certain Banes se trouvait être assigné à sa protection et à celle de sa famille.

« Madame la vice-présidente ? » interpellait une jeune femme blonde. « Madame, tout va bien ? » Aucune réponse, Johanna était perdue dans ses pensées, ce n'est que quelques secondes plus tard qu'elle refit surface, secouant la tête « Navré Beth, je suis inquiète pour mon fils et ma belle-fille, ils devraient-être déjà arriver. » Beth prit discrètement les mains de sa patronne dans sa paume, se rapprochant d'elle. « Ne vous inquiétez pas, j'ai eu Caleb au téléphone, ils sont en chemin. » Un sourire apparut alors sur son visage. « Que ferais-je sans vous Beth ? Merci » Un simple « C'est mon travaille Madame » puis elles reprirent leurs conversations sur le plan de secours. Vingts minutes s'écoulèrent quand le général vint saluer militairement Johanna « Madame la vice-présidente, je vous présente le Lieutenant Banes, il sera assigné à votre protection et celle de votre famille. » La rouquine leva les yeux vers le général, avant de le saluer à son tour d'une poigne de main rapide « Merci général, Lieutenant Bane - elle le salua- ravis de vous rencontrer, le général m'a souvent clamé vos exploits en mission." La suite de la conversation fut courte mais intéressante. Puis vint le moment de l'évacuation, son fils Kieren se trouvait désormais à ses côtés avec sa femme. Soulagés, Johanna pouvait à présent se concentrés sur son rôle à tenir ainsi que ses obligations. Le général quand à lui, fit signe à tout le monde de se préparer dans quelques minutes à l'évacuation par jet privé.

Il faisait nuit noir, le vent lui fouetté le visage, des lumières de forte intensité rayonné tout le long de la pistes, elle et sa famille était désormais encerclé par quatre militaire dont le le lieutenant Banes qui semblait tenir très à coeur son travaille, rester près d'elle, avançant petit à petit en formation. Le regard droit devant, la tête haut, scrutant les environs à l'affut quand soudain des cris se firent entendre puis s'ensuit d'une explosion. Elle sursauta, se retournant, son coeur se mit à battre la chamade, ses yeux s'écarquillèrent de stupeur. Une cinquantaine de personne armée s'étaient introduit sur la piste, criant, hurlant en plein poumon, se mettant à courir vers leurs direction. Une fraction de secondes s'écoulèrent alors que son garde du corps réagis, la prenant violemment par le bras pour la protéger, il l'a força à avancer plus rapidement. Kieren et sa belle-fille non loin d'elle se mit à courir suivit de près par les autres membres du gouvernement. Le pilote attendant dehors leurs firent signe d'accélérer . Une violente détonation se fire attendre, quand soudain, le pilote il s'écroula à terre. Johanna stoppa net.





_________________



    RUN TO STAY ALIVE - Ob haec et huius modi multa, quae cernebantur in paucis, omnibus timeri sunt coepta. et ne tot malis dissimulatis paulatimque serpentibus acervi consulari Minervius oraturi, ne delictis supplicia sint grandiora, neve senator quisquam inusitato et inlicito more tormentis exponeretur.
    TITRE + TITRE
Revenir en haut Aller en bas

JOHANNA - "Ce que nous avons ici, c'est un manque cruel de communication voyez-vous."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escape :: PARTIE I. PREAMBULE :: Registre gouvernemental-